webleads-tracker

Témoignage de la société Maison Mer – Utilisation de l’Oxylos pour l’analyse de gaz et détection de fuite

Interview de Mme Perez de la société Maison Mer équipée d’un automate combinant analyse de gaz et détection de fuite.

La société MAISON MER a mis en place une ligne automatisée de conditionnement de crustacés. Pariant sur une grande automatisation après un sinistre qui avait détruit l’usine de La Rochelle et momentanément arrêté la production, Mme Perez a coordonné le projet de reconstruction.
La mise en place de la nouvelle ligne s’est accompagnée d’un nouveau design d’emballage thermoformé pour des barquettes allant jusqu’à 2 kg.

La société MAISON MER s’est également dotée de nouveaux moyens de contrôle et d’essais.


M. SCHALLER – Anéolia : Votre usine s’est équipée d’un matériel de notre gamme combinant analyse de gaz et détection de fuite. Pouvez-vous nous dire quelles étaient vos motivations ?

Mme PEREZ – MAISON MER : Le conditionnement des crustacés est compliqué par l’aspect physique du produit à emballer et par notre volonté de garder sa fraîcheur. Le conditionnement des barquettes de différentes tailles s’effectue sous atmosphère protectrice, et nous devons également nous assurer de la bonne intégrité des emballages, souvent mis à mal par les antennes et carapaces.

L’appareil qui nous a été présenté a retenu notre attention par l’ajout de deux méthodes de contrôle objectif et quantifiable combinées à l’analyse de gaz:
• Analyse des taux de fuité.
• Mesure de la facilité des films à se peler

J’ajouterais que l’appareil est quasi autonome ce qui réduit le temps d’investigation.
Par ailleurs l’investissement était inférieur à ce qui avait été envisagé jusque là.

 

M. SCHALLER – Anéolia : En quoi notre appareil a-t-il amélioré les procédés de production et de contrôle ?

Mme PEREZ – MAISON MER : Pour ce qui concerne l’analyse de gaz, nous étions déjà familiers du conditionnement MAP.
Les appareils de vos confrères requéraient du consommable et du temps opérateur. Avec votre analyseur on se contente de positionner la barquette et de déclencher le test. Les mesures s’effectuent automatiquement sans autre intervention et sans manipulation d’aiguille. Le consommable n’est plus nécessaire du fait de la conception de l’appareil.

De plus, le système particulièrement innovant nous permet de combiner en une seule prestation analyse de gaz O2 & CO2, étanchéité et résistance des soudures.
Les fonctions de détections de fuite et d’éclatement nous ont permis très rapidement d’améliorer nos emballages, et notamment d’optimiser les épaisseurs de film nécessaires pour assurer à la fois l’intégrité du conditionnement, mais aussi d’augmenter nos capacités de production et la qualité de l’emballage.

L’appareil a été un atout majeur pour discuter avec nos partenaires fournisseurs de film et de conditionneuse. Nous avons pu faire des comparaisons immédiates pour chaque modification de paramètre, et évaluer le résultat.

 

M. SCHALLER – Anéolia : Quelles ont été les remarques faites par le personnel de production sur ce type de matériel ?

Mme PEREZ – MAISON MER : L’interface utilisateur de l’appareil est très convivial. Les résultats sont très lisibles, le fonctionnement est intuitif.

Pour certains de mes opérateurs, cette facilité d’utilisation est liée à la clarté du code couleur de l’interface. J’ai même eu l’occasion d’entendre « c’est un vrai jeu d’enfant ». Les mesures de fuités exprimées en µm sont aussi une aide à la perception de l’importance de la fuite et à la « représentation mentale ».

L’absence de consommable pour assurer l’étanchéité autour de l’aiguille, rend le positionnement et le lancement du test beaucoup plus rapide.

 

M. SCHALLER – Anéolia : Utilisez-vous toutes les fonctionnalités liées à la traçabilité de l’instrument ?

Mme PEREZ – MAISON MER : Honnêtement pour le moment nous utilisons toujours le cahier pour transcrire les résultats, bien que l’instrument permette une traçabilité extrêmement fine entièrement numérisée.

Mais nous souhaitons prochainement le connecter au réseau informatique, notamment pour faciliter la collecte des informations et pour la télémaintenance. Ce sera là aussi très simple à mettre en œuvre vue la conception du système.

 

M. SCHALLER – Anéolia : L’appareil OXYLOS en définitive a-t-il répondu à vos attentes initiales ?

Mme PEREZ – MAISON MER : Par rapport à ce qui nous a été présenté, l’appareil répond tout à fait à nos exigences initiales.

En fait, il a été un atout majeur dans l’amélioration de nos procédés de production, au-delà de ce que nous aurions pu estimer initialement, puisque la méthode de mesure de fuite appareillée nous était inconnue auparavant.

Nous avons su en tirer un bénéfice immédiat.
Cet appareil permet de laisser de côté les méthodes subjectives d’appréciation des fuites, comme par exemple le bac à eau, le palper, le contrôle visuel.

Nous sommes passés de l’appréciation et de l’estimation à des mesures physiques avec pleine maîtrise des paramètres de test.

Back to top